ATELIER HISTOIRE DE LA POSTE EN MILIEU RURAL   -   AHPMR

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 3 OCTOBRE 2009

DANS LE CADRE DE MARCOPHILEX XXXIII À CUSSET

 

 Vingt-quatre personnes représentant 18 départements ont participé à la réunion qui s'est tenue dans une salle du Centre Eric TABARLY.

 A 14h30, Gilbert Douron et Denis PINHAS, ouvrent la séance, proposent l'ordre du jour et excusent Jean-Pierre DUVAL, Georges Nory et Alain TRINQUIER qui n'ont pu faire le déplacement.

 

 Sont vivement remerciés pour leur accueil chaleureux les organisateurs locaux de MARCOPHILEX XXXIII, Claude DESARMENIEN, Président de l'Amicale Philatélique de CUSSET (APC), Jacques LAVIGNE, Commissaire Général, ainsi que leur équipe de bénévoles de l'APC et du Centre Socio-Educatif (CSE).

 

A - Intervention des coordonnateurs, Gilbert Douron et Denis PINHAS.

 

Il est rappelé que l'organigramme de l'Atelier (coordonnateurs secteurs et responsables, antennes, autres membres actifs) est en permanence consultable sur unionmarcophile.unblog.fr

Merci de vous y reporter pour retrouver les "fonctions" et coordonnées de ceux à contacter pour nous connaître, nous rejoindre ; ou découvrir les documents disponibles en ligne et téléchargeables.

Merci à celles et ceux dont les coordonnées ont changé ou sont incomplètes (adresses mail notamment) d'envoyer les rectificatifs à Gilbert Douron ou Denis PINHAS.

 

1 - Le point sur la saison écoulée.

 

 Ont été publiés dans les Feuilles Marcophiles au cours de la saison 2008-2009 le compte-rendu de notre précédente réunion, à SOUILLAC, un article de Dominique REYNAUD et Gilbert Douron, "À propos de l'organisation du service de la distribution (1830-1920)", l'annonce de la mise en ligne de documents concernant la Poste en milieu rural sur le Blog et le site de l'Union Marcophile, trois "pièces du trimestre" (Gilbert Douron, Denis PINHAS et Jean-Pierre DUVAL), l'annonce de la présente réunion, son ordre du jour.

 Cette présence de l'Atelier dans les Feuilles Marcophiles répond aux souhaits des membres et de Raymond SENÉ, rédacteur en chef, qui souhaite des articles ou notes aux noms des intervenants à la réunion, en lieu et place d'un trop long compte-rendu ; il est toujours prêt à conseiller les auteurs, ainsi que les coordonnateurs.

 

 Concernant le Blog de l'UNION MARCOPHILE créé à l'initiative de Laurent ALBARET, c'est en octobre que Raymond SENÉ en a parlé à Gilbert Douron qui a ainsi adapté ou créé les fichiers pdf téléchargeables. Denis PINHAS a largement contribué à leur relecture et Dominique REYNAUD les a complétés, notamment avec des liens hypertextes. Un grand merci à Laurent ALBARET pour l'ouverture du Blog à L'Atelier. Beaucoup de changements professionnels, de prises de responsabilités et de travail accaparent son temps : il assurera néanmoins la mise à jour de nos documents (rencontré brièvement lors de l'assemblée générale de l'UNION MARCOPHILE, il accepte que les mises à jour soient envoyées par mail aux membres de l'Atelier présents aux réunions).

 

 Une nouvelle antenne départementale a rejoint l'Atelier. Bienvenue à Daniel MINGANT, 53 rue des Closiaux, 92140 CLAMART, qui se propose comme correspondant pour l'Ille-et-Vilaine. <daniel;mingant@wanadoo.fr>.

 

2 - A propos de la saison à venir.

 

 Un appel est lancé aux membres présents et aux lecteurs de ce compte-rendu pour proposer à Gilbert Douron ou Denis PINHAS des "pièces du trimestre", des articles : l'existence et la variété des sujets publiés dans les Feuilles Marcophiles, revue associative, sont liés à ce que chaque adhérent(e) peut proposer.

 

B - Communications de membres excusés.

 

1 - Georges NORY (recensement des lettres-timbres de boîtes rurales et antenne Seine-Inférieure).

- il travaille actuellement avec un groupe d'une trentaine de personnes sur l'histoire de la poste en Normandie.

- il recense toujours les boîtes rurales et urbaines au niveau national.

- les modalités de communication des informations sont inchangées : les antennes départementales centralisent les données qu'elles recueillent, les transmettent à Georges NORY qui renvoie le fichier du département concerné.

- Patrick MAGNIARD (antenne Rhône) et d'autres membres de l'assistance font part des difficultés ou de l'impossibilité de lire les fichiers WORKS constitués par Georges NORY ; il lui est suggéré de télécharger un logiciel plus récent par le biais d'Open Office.

- Gilbert DOURON, depuis la réunion, a testé plusieurs choses :

- un copié-collé de fichiers WORKS sur EXCEL : à quelques changements typographiques mineurs près, le résultat est utilisable sans problème, tri des données compris ; chaque antenne pourrait se charger du "nettoyage" typographique.

- en lançant sur Internet les recherches "télécharger works" et "convertir wdb en word", des solutions pour la lecture des fichiers en wdb proposés par Georges NORY semblent exister.

- aussi, afin d'éviter de lui suggérer de revoir son logiciel de traitement et reprendre beaucoup de choses, nous vous demandons de tester auparavant ces pistes ; merci d'informer Gilbert DOURON du résultat de vos essais.

- malgré cet inconvénient actuel, merci de lui communiquer vos nouveautés, par écrit ou par mail (Georges NORY, Les Terrasses de Hève,  22 Boulevard Félix Faure, 76310 SAINTE-ADRESSE, <NoryGeorges@aol.com>).

 

2 - Jean-Pierre DUVAL (antenne Lot-et-Garonne).

 Il imagine de lancer avec un ami un groupe d'étude comparative des Postes aux Lettres en Europe. Il n'est pas certain que ce projet actuellement en début de phase prospective puisse aboutir en raison de son ampleur et de la nécessité de tisser un réseau avec des spécialistes étrangers ; des contacts sont en cours.

 Néanmoins, il invite d'autres participants potentiels à se signaler, est en recherche d'idées et suggestions

(DUVAL Jean-Pierre, 21 Rue Saint Laurent, 33000 Bordeaux, <jeanpierre.duval@neuf.fr>).

Les membres présents encouragent le projet.

 

C - Interventions des membres présents.

 

1 - Denis PINHAS (coordonnateur et antenne Nièvre) présente brièvement l'exposition réalisée conjointement avec Gilbert DOURON et Alain TRINQUIER pour MARCOPHILEX XXXIII. Sont présentées des lettres ayant des particularités, notamment le parcours, le tarif ; la plupart sont liées au service local ou rural, ferroviaire, soumises à un tarif de proximité.

 

2 - Gilbert DOURON (coordonnateur et antenne Drôme). Conséquence de la préparation de cette exposition, il annonce la parution prochaine d'un numéro supplémentaire des Feuilles Marcophiles, initié par les questions soulevées par les correspondances ferroviaires à un tarif de proximité. Long article dès le début, Raymond SENÉ, rédacteur en chef, a souhaité un plus grand développement, un élargissement du sujet et a proposé ce numéro supplémentaire. Il devrait être à disposition des abonnés ce trimestre.

 

3 - Dominique REYNAUD (coordonnateur et antenne Morbihan)  informe l'assistance de la mise en ligne d'une partie des Bulletins mensuels des Postes au cours de l’été par la Bibliothèque Nationale de France (BNF) sur son site Gallica.

Un article précisera les modalités d'accès, des localisations d'annexes aux Bulletins des Postes.

 Suit une discussion, Michel DUPUIS (antenne Saône-et-Loire) et Michel MELAISNE (antenne Yonne), précisant le contenu inégal et plus ou moins complet des volumes reliés des Bulletins, selon la qualité du détenteur.

 

4 - Michel MELAISNE et Gilbert DOURON, suite à un contact récent, présentent à l'assistance le quinzième exemplaire des "Cahiers pour l'histoire de La Poste", édités par le Comité pour l'Histoire de La Poste (CHP) : "Des P&T à la campagne, l'exemplarité de l'Auvergne avant 1914", par Nicolas LAPARRA. Des informations intéressant notre domaine d'études sont incluses, notamment les sources bibliographiques et d'archives de l'auteur.

 Michel DUPUIS nous signale à ce propos que les archivistes lui semblent plus concernés par l'histoire postale qu'il y a quelques années.

 Peu de participants connaissant "Les cahiers pour l'histoire de La Poste", il est précisé qu'il s'agit la plupart du temps de mémoires de maîtrise présentés par des étudiants que le CHP propose sous forme d'abonnement pour un prix modique ; CHP qui dispose toujours des premières parutions, a en vente des ouvrages relatifs à La Poste, un Guide de recherche sur l'histoire de la Poste en France des origines au premier Empire (nombreuses sources indiquées) ; est en ligne son équivalent pour les siècles suivants.

 Une visite sur le site du CHP n'engage en rien ! <www.laposte.fr/chp>

Comité pour l'Histoire de La Poste, 44 boulevard de Vaugirard, Case postale F 502, 75757 PARIS CEDEX 15, 01 55 44 02 75

 

5 - Bernard AUGUSTIN (antenne Haute-Saône)  nous présente les documents originaux qu'il expose : ils ont fait l'objet du supplément au numéro 296 des Feuilles Marcophiles, "Les documents officiels racontent la Poste à Luxeuil  et dans les environs de 1851 à 1918", qu'il a signé en 1999. Service local, rural, implantation du bureau…, les lecteurs sont invités à (re)lire ses écrits. Il insiste sur la chance qu'il a eue de trouver à acheter dans une brocante ces documents essentiels, et de les sauver.

 Michel DUPUIS a rencontré des documents officiels dans des lieux inattendus : par exemple dans les archives personnelles du domicile d'un ancien Inspecteur des Postes… Qu'y faisaient-elles ?

 La discussion s'élargit au problème de la destruction (règlementaire) par La Poste de ses archives. Nombre d'intervenants ont essuyé des refus de sauvegarde de documents partant au pilon. Est posée la question de savoir si l'Union Marcophile pourrait se porter "garante", au nom de l'Histoire Postale, de ceux qui demandent à récupérer ces précieux documents.

 

6 - Gérard CABAYÉ (coordonnateur et antenne Tarn) est responsable du secteur "La Poste moderne depuis 1945, les entités postales d'aujourd'hui". Il nous rappelle les changements fondamentaux actuels au sein de La Poste, des informations à rechercher pendant que c'est possible. Les relais-poste, par exemple, ouvrent et ferment à un rythme important. Bernard AUGUSTIN nous rappelle que la presse donne souvent des informations concernant les agences postales communales, les relais-poste ; Michel MELAISNE nous indique qu'ils dépendent de l'Enseigne La Poste et non du Courrier. Gérard CABAYÉ nous informe de la fréquente méconnaissance des "préposés" des relais-poste de leur propre matériel. En rappelant la ressemblance de ces établissements avec les anciennes recettes auxiliaires, il nous fait part d'une "idée" récente émise dans une région par La Poste pour apporter un service de proximité aux communes rurales : créer des services d'autobus pour certaines… Sourires : rappelons qu'exista la Poste Automobile Rurale, il  a peu… L'histoire postale semble méconnue par certains de ses responsables actuels.

 Gérard CABAYÉ nous rappelle qu'il recense les timbres à date de type A9, avec listings départementaux, qu'il partage en échange d'informations ; timbres à date A9 en voie de disparition sur le courrier, avec la restructuration de ce secteur, centralisation et oblitération dans un nombre restreint de CTC par département, identifiés par les Codes ROC pour la compréhension desquels -hélas- La Poste n'accepte pas de communiquer.

 

7 - André MAZUÉ (antenne Côte-d'Or) nous fait part des premiers résultats de son étude de l'enquête postale de novembre 1847 dans son département : recettes et nombre de lettres recueillies et distribuées en milieu rural. L'activité économique, l'alphabétisation, semblent avoir une grande importance sur les chiffres relevés… Il accepte de préparer un écrit à ce sujet ; un éventuel parallèle avec celui d'Alain TRINQUIER pourrait être instructif (La Poste dans le Var au milieu du 19ème siècle d'après l'enquête postale de novembre 1847, chez l'auteur, 2001).

 

8 - Gilles LAPASSET nous annonce une excellente nouvelle, complémentaire à celle de Dominique REYNAUD : les Délibérations des Conseils généraux et leurs procès-verbaux commencent à être mis en ligne) sur Gallica, le site de la BNF.

C'est un article commun à tous les deux que les lecteurs découvriront.

 Son travail sur l'historique des courriers d'entreprise en Ariège a entre autres pour supports ces documents. Dans chaque département, ils existent et sont une mine d'informations. Très complémentaires, les cartes des calendriers Oberthur : il accepte d'écrire sur ce sujet quand il aura réuni suffisamment de documentation (les lecteurs sont bien entendu invités à lui communiquer des informations).

 

9 – Clôture de la réunion organisée, le temps restant disponible est utilisé pour des contacts et des discussions informelles.

 

D - BILAN DE LA REUNION.

 

 La vocation de lieu de rencontres et d'échanges de l'Atelier s'est encore vérifiée, chacun(e) n'hésitant pas à intervenir. Les coordonnateurs remercient les membres présents : ce sont eux qui ont assuré cette ambiance chaleureuse et constructive. Ils remercient également ceux qui ont accepté de préparer des articles (même brefs) : la vie de l'Atelier dans les Feuilles Marcophiles est assurée par ses membres. C'est aussi une invitation à celles et ceux qui ont des choses à dire à oser l'écrire (rappelons que de l'aide peut leur être assurée).

 

E - REMARQUES ET VOEUX EXPRIMES À L'ISSUE DE LA REUNION.

 

 La distribution écrite du canevas écrit des interventions longues a été apprécié : c'était un vœu exprimé à SOUILLAC.

 Concernant un autre vœu, la publication de l'ordre du jour avant MARCOPHILEX, il est souhaité qu'y soit rappelés tous les domaines d'intérêt de La poste en Milieu Rural, afin d'inciter de nouveaux membres de l'Union Marcophile à assister à nos réunions.

 Cette année, il a été souhaité que la disponibilité d'une salle soit allongée afin de ne pas limiter les constructifs contacts d'après réunion : c'est noté.

 Rappelons une proposition faite à SOUILLAC : bien que la réunion de l'Atelier ne soit pas une conférence, il est envisageable de prévoir - si vous en exprimez le désir 2 ou 3 mois avant Marcophilex pour préparation - de petits développements illustrés d'une dizaine de minutes concernant par exemple l'usage des timbres CL et CD, la notion de circonscription postale et ses conséquences tarifaires, l'évolution quasi-permanente des tournées des facteurs ruraux, l'intérêt du tarif de proximité pour nos recherches..., ou tous autres sujets que vous proposerez.

 

Les coordonnateurs attendent donc vos contacts.

Rendez-vous donc à l'automne 2010 à RUEIL-MALMAISON !

 

Gilbert DOURON, Denis PINHAS

<gd-mjc@neuf.fr>  <denis.pinhas@wanadoo.fr>